Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
EndoPredict breast cancer testing

 
 

EndoPredict prédit le risque réel des patientes

Comparaison directe.

Les décisions quant à l’utilisation de la chimiothérapie adjuvante dans le cancer du sein primitif RE+, HER2- sont guidées par le risque de récidive à distance. EndoPredict et Oncotype DX® sont des tests pronostiques d’expression multigénique utilisés pour estimer le risque de récidive à distance. EndoPredict fournit des informations pronostiques à partir d’une signature moléculaire (score moléculaire de 12 gènes), combinée à la taille de la tumeur et au statut ganglionnaire (score EPclin). Oncotype DX fournit des informations pronostiques à partir d’une signature moléculaire isolée (score de récidive, ou RS).

Dans l’étude TransATAC, la valeur pronostique du score EPclin, du score moléculaire de 12 gènes et du score RS ont fait l’objet d’une comparaison directe. Au total, 928 patientes traitées par hormonothérapie seule (tamoxifène ou anastrazole) pendant 5 ans ont été incluses. Le critère d’évaluation principal était la survie sans récidive à distance à 10 ans.

EndoPredict est le test le plus précis pour prédire le risque de récidive des patientes.

Les deux tests ont fourni une classification contradictoire chez 378 patientes (28 %). L’analyse des patientes aux résultats discordants a montré la précision supérieure d’EndoPredict. La classification d’EndoPredict correspond davantage au devenir des patientes.

Analyse de la discordance entre EndoPredict® (EPclin) et Oncotype Dx® (RS) dans l’étude TransATAC

Le score RS a classé de manière erronée 261 patientes. Sur la base du score RS, cela signifie probablement que 117 patientes (ligne vert foncé) ont été surtraitées et que 144 patientes (ligne bleu clair) ont été sous-traitées.

Des résultats, sur une population à faible risque de récidive, qui sont fiables chez les patientes avec ET sans envahissement ganglionnaire.

Dans toutes les analyses, EndoPredict a montré sa haute valeur pronostique chez toutes les patientes et dans tous les sous-groupes.

Chez les patientes sans envahissement ganglionnaire, EndoPredict, comparé au score RS, a identifié un groupe à faible risque de récidive plus large. Chez les patientes avec envahissement ganglionnaire, seul EndoPredict a permis d’identifier des patientes véritablement à faible risque de récidive. Le groupe à faible risque identifié par le score RS a montré un taux de récidive à 10 ans de 25 %. 

Comparé au Score RS, EndoPredict a identifié 9 % de patientes en plus, sans envahissement ganglionnaire et à faible risque de récidive, avec d’excellents résultats à 10 ans.
EndoPredict a identifié des patientes avec envahissement ganglionnaire et à faible risque de récidive, avec un taux de récidive à 10 ans de 5 %. Le taux de récidive dans le groupe à faible risque du score RS était 5 fois supérieur.
Analyse de patientes atteintes d’un cancer du sein RE+, HER2- des études ABCSG-6 et ABCSG-8

EndoPredict dispose de la précision pronostique la plus grande.

La précision pronostique des deux tests a été comparée à l’aide de la mesure statistique standard χ2.

Le score EPclin a un pouvoir prédictif plus important que le score RS dans toutes les périodes de suivi. Le score moléculaire de 12 gènes à lui seul surpasse nettement le score RS de 0 à 10 ans et de 5 à 10 ans (métastase tardive).

Comparaison du pouvoir pronostique d’un test de deuxième génération (EndoPredict®) avec celui d’un test de première génération (Oncotype Dx®) dans l’étude TransATAC

* La valeur χ2 est une mesure statistique standard de la puissance pronostique qui est utilisée pour comparer la précision pronostique de différents tests. Plus la valeur χ2 est élevée, plus la puissance pronostique d’un test est importante. La valeur χ2 illustre la puissance pronostique du score continu indépendamment des valeurs du cut-off.

EndoPredict fournit davantage d’informations pronostiques pour deux raisons importantes : l’intégration de facteurs clinico-pathologiques (statut ganglionnaire et taille de la tumeur) et un composant moléculaire supérieur capable de prédire des événements tardifs de manière plus précise.

En conclusion, les données démontrent que le score moléculaire de 12 gènes et le score EPclin ont bien une capacité pronostique accrue et une meilleure précision que le test Oncotype Dx, le test de première génération leader.

Buus R. et al.: Comparison of EndoPredict and EPclin With Oncotype DX Recurrence Score for Prediction of Risk of Distant Recurrence After Endocrine Therapy. J Natl Cancer Inst. 2016 Jul 10;108(11)